•  

La littératie physique vue par un ancien directeur de loisir municipal

La littératie physique vue par un ancien directeur de loisir municipal
 

 

Écrit par Pierre Morin, directeur général du Réseau Accès participation et ancien directeur du loisir municipal pour l'arrondissement de Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension et pour la Ville de Cowansville

Pierre Morin

 

Avec l’apparition du concept de littératie physique dans les dernières années, l’ancien directeur de loisir municipal que je suis est certainement frustré de ne pas avoir eu connaissance de ce concept au moment où j’étais en position, en mesure, de faire une différence dans les communautés où je travaillais.

 

J’aurais souhaité effectivement pouvoir m’appuyer sur la littératie physique pour améliorer l’offre de service aux citoyens que nous mettions en œuvre particulièrement dans les domaines du sport et de l’activité physique afin d’en maximiser les bienfaits à court et surtout à long terme. Parce qu’une des prémisses de la littératie physique à long terme est qu’elle facilite/soutient l’adoption d’un mode de vie actif chez les individus qui ont pu la développer, et que cela en fait un actif précieux.

 

La simple compréhension du concept m’aurait alors permis de générer de façon intentionnelle un impact positif à long terme sur les citoyens de tous âges en nous donnant des pistes concrètes d’amélioration autant sur le design de notre intervention que le soutien à accorder aux partenaires du milieu ou l’animation d’activités sur le terrain par nos jeunes moniteurs. Comment nous aurions pu aussi diffuser le concept auprès des parents des enfants de notre milieu pour leur indiquer comment ils pouvaient contribuer au premier chef à l’adoption d’un mode de vie actif par leurs jeunes

 

Bon, je n’ai pas vraiment de raison d’être véritablement frustré puisque le concept n’a fait son apparition qu’au début des années 2000, et que je ne travaillais déjà plus dans une municipalité à ce moment, mais il est clair que j’étais très heureux de participer dernièrement à la Table ronde sur le développement de la littératie physique au Québec avec plus d’une vingtaine d’organisations qui cherchent toutes à faire connaître la littératie physique et la diffuser à travers leurs activités. En effet, grâce à l’action concertée de ces acteurs, tous les intervenants sur le plan local seront maintenant en mesure d’en apprendre plus sur le concept, d’en explorer les différentes déclinaisons et de les appliquer dans leur réalité au profit de leurs participants et citoyens.

 

Cette Table ronde, initiée conjointement par les YMCA du Québec, Tremplin-Santé et le Réseau Accès Participation, a permis d’identifier certaines pistes d’action tant sur le plan de la sensibilisation, de la formation que de l’intervention au sujet desquelles nous vous tiendrons au courant au cours des prochains semaines.  

 

Ici, au Réseau Accès Participation, nous intervenons depuis maintenant 6 ans auprès des organisations de loisir et d’activité physique en les soutenant autant sur le plan financier, de la formation et du transfert de connaissances que de la sensibilisation avec toujours en tête le souci de générer des impacts positifs, ou bienfaits, à long terme. Et la littératie physique s’inscrit parfaitement dans cette optique.

 

Et permettez-moi de vous souhaiter, ainsi qu’à tous les vôtres, beaucoup de temps de loisir durant la période du temps des fêtes afin que vous puissiez vous recréer et vous faire ainsi beaucoup de bien.