•  
 

Vision Commune


Partager

Avez-vous entendu parler de la Vision Commune pour favoriser l’activité physique et réduire la sédentarité au Canada? Il s’agit d’un document, publié en mai 2018, qui sert de cadre stratégique pour inciter la population canadienne à bouger plus et à s’asseoir moins.

 

La Vision Commune s’articule autour de cinq principes : la littératie physique, le parcours de vie, une démarche axée sur la population, la prise de décisions fondée sur des données probantes et sur des données émergentes, et les motivations. Le tout est ensuite envisagé selon six domaines prioritaires : les normes culturelles, les espaces et les lieux, l’engagement du public, les partenariats, le leadership et l’apprentissage et les progrès.

 

Au fil du temps, nos quotidiens sont devenus de plus en plus confortables, notamment grâce à l’automatisation de nombreuses tâches physiquement difficiles. La plupart d’entre nous, jeunes et vieux, passons une proportion trop élevée de notre temps sédentaires, que ce soit au travail, à l’école ou à la maison, par exemple. De nombreuses pistes de solutions sont proposées par ce document. Elles tournent généralement autour de l’idée de rendre l’activité physique accessible pour toutes les formes de diversité et pour les groupes démographiques, en constant changement.

 

Vision Commune s’intéresse aussi à l’importance des espaces et des lieux dans la promotion de l’activité physique. On encourage l’aménagement de villes habitables, de quartiers qui devraient favoriser le déplacement des résidents à pieds ou à vélo, grâce à la proximité des installations. Il faut se libérer de l’idée bien implantée que l’activité physique se limite à ce qu’on fait dans un centre sportif ou autre installation spécialisée. L’activité physique utilitaire a aussi sa place, et pourrait gagner en popularité; en offrant les équipements et infrastructures pour le transport actif, mais aussi en présentant des escaliers accessibles et accueillants dans les bâtiments, pour implanter les petits gestes sains dans la vie quotidienne de la population.

 

Il faut aussi offrir des espaces verts accessibles, gratuits et sécuritaires, pour encourager leur utilisation libre. Il faut des terrains de sport spécialisés, oui, mais aussi des espaces pouvant accommoder les individus voulant simplement se promener, et par le fait même bouger. De plus, ces espaces verts sont nécessaires pour la préservation des écosystèmes et de notre biodiversité.

 

Un autre fait notoire est que Vision Commune encourage l’utilisation des nouvelles technologies pour rendre l’activité physique plus accessible. Un exemple parfait est l’application de ParticipACTION : on nous encourage à être actif grâce à des conseils et des recommandations, et un système de récompenses nous motive si on en a besoin.