•  
 

Réfléchir son assiette; envies, besoins et impacts


Partager

 

Lorsqu’on est très actif, nos besoins nutritionnels peuvent changer. Il faut s’assurer de bien s’hydrater, mais aussi de s’alimenter de bonnes sources d’énergie, qui vont compenser pour ce qui est dépensé lors de l’exercice. Avant de sauter sur les suppléments de vitamines et minéraux et les boissons protéinées, considérons nos besoins et les impacts de notre alimentation sur notre corps et sur l’environnement. Le sujet est vaste, et comporte de nombreuses facettes. En voici quelques unes.

 

Tout d’abord, les super aliments. Saviez-vous qu’il s’agit d’un concept existant depuis le début du XXe siècle? En 1917, le Journal of the American Medical Association vantait les propriétés de la banane comme solution à la maladie cœliaque. On a depuis affiné nos méthodes de recherche, et prouvé la tromperie. Cependant, on peut se demander si nous sommes trop prompts à croire tout ce qui se dit sur les aliments que nous consommons. Nous mettons du curcuma partout, pour prévenir le cancer, mais de nombreuses études sont encore incapables d’en prouver l’effet positif. Chaque année, un nouvel aliment est élevé au statut de superstar, pour ensuite perdre son éclat, et laisser un autre prendre sa place. Et bien souvent, pour profiter des effets promis, il faut prendre une grande quantité de ces aliments, qui sont aussi généralement plus coûteux, effet de la demande grandissante.

 

Sur la même lancée, parlons des boissons protéinées. Bien utiles pour les entraînements rigoureux, il faut se rappeler que ce n’est pas tout le monde qui en a besoin. Ces breuvages contiennent souvent une énorme quantité de protéines, qui, si elles ne sont pas utilisées, se transformeront simplement en gras. Alors prenez le temps de consulter un nutritionniste avant de choisir de vous en nourrir, et pas seulement l’employé du magasin de produits protéinés. Une alimentation équilibrée peut vous apporter tout ce dont vous avez besoin dans la plupart des cas.

 

Il faut aussi se demander l’effet qu’a votre alimentation sur l’environnement. Si vos aliments santé, comme l’avocat et la baie de goji, viennent de loin, réfléchissez à leur mode de transport. Ne pourriez-vous pas avoir une alimentation saine et équilibrée en mangeant local? Trouver les vitamines et minéraux dont vous avez besoin? Et qu’en est-il de la culture de ces aliments? Les forêts mexicaines sont rasées par les exploitations d’avocats, malgré les efforts des gouvernements pour sauvegarder la biodiversité.

 

Informez-vous sur ces enjeux. Faites les bons choix. Et apprenez à prolonger la vie de vos aliments avec des outils comme celui-ci (en anglais) : http://wasteless.ca/food