•  
 

Jeux autochtones; spiritualité, culture et compétition


Partager

Souvent, quand on pense à une relation harmonieuse entre l’humain et la nature, on pense aux peuples autochtones et à leurs modes de vie traditionnels. Malgré une histoire houleuse, on peut affirmer aujourd’hui l’importance et la contribution des nations autochtones dans la formation de notre nation, et des sports que nous pratiquons.

 

À la base, les sports pratiqués par les autochtones étaient influencés par les besoins et les possibilités offertes par le territoire. Plusieurs sports servaient à pratiquer des techniques de survie, à développer des aptitudes utiles et à maintenir un mode de vie sain. Mentionnons par exemple la lutte, le tir à l’arc, le lancer du javelot, la raquette, le canot d’écorce et le kayak. D’autres sports avaient plutôt une dimension spirituelle. La crosse est considérée comme étant un cadeau du Créateur, accompagnant les garçons de la naissance à la mort. L’origine du jeu se trouverait dans une histoire mettant en conflit des animaux, et proposant une morale contre la discrimination.

 

Cependant, au fil du temps, les droits des autochtones se sont détériorés. En 1867, un Canadien a popularisé la crosse auprès des masses, mais le sport a été interdit aux peuples qui l’ont pourtant inventé. De même, pendant la période des pensionnats, le manque d’équipement et de financement a empêché les jeunes de jouer aux sports traditionnels. Lorsque les cérémonies spirituelles autochtones, comme la danse du soleil, ont été interdites, c’est vers les compétitions sportives que ces peuples se sont tournées, pour pouvoir partager leur culture et se rencontrer. Aujourd’hui, il existe les Jeux autochtones de l’Amérique du Nord qui réunissent des peuples de partout à travers le continent dans des compétitions sportives. Il y a aussi les Jeux d’hiver de l'Arctique, pendant lesquels les sports traditionnels sont à l’honneur, comme le coup de pied simple ou double et les jeux de mains dénés.

 

Il est important de promouvoir et de représenter ces sports, autant pour célébrer la diversité et encourager les jeunes à se dépasser que pour découvrir comment ces peuples vivaient au diapason de leur environnement.


 

Découvrez le document de Le sport c’est pour la vie sur le parcours à long terme du participant autochtone pour en savoir plus sur l’élaboration de bonne pratiques qui sont destinées à ce domaine trop souvent ignoré.