•  
 

Course aux déchets, bon pour vous et pour la planète


Partager

 

Connaissez-vous le plogging? Vous savez, ce sport saugrenu dans lequel les gens font leur jogging en ramassant des déchets sur leur parcours. Il y a aussi toutes sortes de variations, comme celle où ce sont les amateurs de canot/kayak qui nettoient ce qui pollue leur environnement. Si vous ne connaissez pas ce nouveau concept? Ne vous inquiétez pas, on est là pour vous informer sur une nouvelle façon de faire votre part tout en bougeant!

C’est en 2016 qu'apparaît cette idée de combiner la course au ramassage d’ordures lors d’un événement organisé en Suède. Le terme plogging provient d’ailleurs du suédois plocka upp, qui signifie ramasser, et du mot jogging, évidemment, qui désigne l’activité de courir une distance à un rythme moyennement soutenu. Le plogging a gagné en popularité depuis, effet naturel des préoccupations répandues par rapport à la pollution et aux déchets plastiques. Pendant la course, le participant ramasse, à l’aide de gants et d’un sac fournis, les déchets le long du parcours. Lorsque ce dernier dépasse la ligne d’arrivée, on pèse les ordures ainsi recueillies. Des concepts semblables existent ailleurs dans le monde, mais c’est l’appellation suédoise qui est la plus répandue

Le plogging n’a pas que des bénéfices pour l’environnement. C’est aussi un exercice qui permet de combiner les bienfaits de la course à ceux des mouvements de flexion, d’accroupissement et d’étirement que nécessite la collecte d’éléments au sol. Il faut faire attention, bien entendu, à bien s’étirer et se réchauffer, et éviter les mouvements brusques qui pourraient nous blesser.

Si le plogging vous intéresse, allez donc visiter votre moteur de recherche préféré, et peut-être trouverez-vous une course organisée bientôt dans votre région, comme celle qui a eu lieu le 21 septembre à Montréal. Et sinon, lancez-vous un défi entre amis, allez courir un peu, et n’oubliez pas vos sacs et vos gants!